Le Pacte des Oubliés

Guilde RP sur Guild Wars 2
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le premier Dimanche du mois : Réunion HRP Discord - 21h
Le dimanche : Mission de guilde et réunion RP - 21h

Partagez | 
 

 [28/07/17] Promenade à Fort Salma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euphrasie

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 21/07/2017

MessageSujet: [28/07/17] Promenade à Fort Salma   Sam 29 Juil - 19:57

Si vous vous tenez derrière la porte tel quelqu'un de louche, vous allez maintenant entendre le récit qu'Euphrasie aura fait de cette fabuleuse mission, une fois rentrée au Pavillon et couchée, empêchant totalement Ellinea de dormir.

Ellinea ! Tu aurais du venir ! On est partit sur les traces d'un genre d'artefact famillial, une arme, bon j'ai pas suivi les détails, en tout cas c'est un noble qui la recherche, et Naliia nous a mené sur les traces d'une maison familliale à Fort Salma. Enfin, "mené". Elle nous à dit d'y aller pendant qu'elle terminait son jus de fraises. Elle nous a bien prévenu qu'il n'y aurait pas de combats, alors j'étais étonnée de voir Roland et Chafe se joindre à nous, mais soit. D'ailleurs Roland semblait persuadé qu'il allait taper quelque chose, quitte à ce que ce soit les murs ? Va savoir. Bref, je te passe le trajet, Chafe voulait raconter ses moindres faits et gestes à Naliia, qui était reliée par un truc Asura à Silvie.

On arrive là bas, et évidemment c'est fermé, après tout le bordel qu'il y a eu à l’intérieur. C'était pas encore la nuit, on voyait bien mais c'était limite. Chafe a repéré un p'tit vieux - entre nous, c'était un vieux con, il m'a rembarré alors que je lui servais du "mon bon ami" - et à décidé qu'il pourrait rentrer grâce à lui.

Silvie et Roland sont partis parler au garde à l'entrée, je sais pas ce qu'ils se sont dit mais concrètement ça s'est terminé par un refus de nous faire rentrer, du coté de Chafe ça avait pas l'air bien plus concluant, je lui faisais signe de laisser le vieux mais il avait l'air fasciné par ses histoires, donc je suis partie explorer le coin.

Il y avait pleins de maisons au bord de la muraille, en cherchant un peu j'ai trouvé un coin isolé caché de la vue des gardes. J'suis allé en parler à Silvie qui m'a rejoins, pendant que Roland rejoignais Chafe. Par chance, elle avait une corde sur elle ! C'est vraiment agréable quand les choses se goupillent comme il faut.

On a donc accroché la corde à une de mes flèches et grâce à un superbe tir ajusté et puissant sur une des poutres en haut de la muraille, on avait une entrée direct pour le fort.
J'ai grimpé, vérifié qu'il n'y avait personne, et Silvie à suivi. Tout en finesse et en discrétion, on a observé les lieux. On était relativement tranquilles, pas de gardes à l'horizon.
Par contre, au loin sur la muraille opposée, on voyait… Oué, oué, tu t'y attends.
Chafe, immense, debout sur la muraille, qui parlait à un des gardes. Le type, de loin, avait pas l'air bien content.

Avec Silvie on s'es foutu derrière des caisses pour observer tranquillement, on a bien fait parce qu'un garde passait par là, il guettait la cloche proche de nous.
D'ailleurs Silvie à refusé qu'on bousille la cloche pour qu'ils ne puissent pas sonner l'alarme, elle pensait au risque qu'ils se retrouvent sans alarme en cas d'attaque de centaures. Elle est vraiment trop mignonne.

Bref, pour en revenir à ce qu'il se passait, en face au loin j'observait la scène et là… qui c'est qui s'ramène ? Roland, qui arrive derrière Chafe - bon là c’était vraiment de loin alors je te raconte ce que je pense avoir vu mais c'était peut être un peu différent - mais en gros…
J'crois qu'il a juste totalement foutu la merde haha ! Chafe avait l'air d'essayer de communiquer, il avait les mains en l'air en signe de paix et d'un coup il y avait d'autres gardes, Roland les a assommé, enfin je crois, et il a fait un genre de truc stupide en grimpant en hauteur, au final j'ai pas vu la suite mais il a bien eu le combat qu'il attendait.

Nous on étaient occupées à trouver un solution pour le garde de notre coté qui guettait aussi la scène, il avait l'air de se demander si ça valait le coup de sonner l'alarme. Encore une fois, Silvie avait ce qu'il fallait sur elle, elle m'a tendu un mouchoir plein de chloroforme.
Heureusement j'ai pas reniflé pour vérifier, on aurait eu l'air bien… du coup j'savais pas trop quoi faire, elle est gentil mais j'suis pas une brute épaisse capable de sauter sur un type de face et de l'endormir comme ça.
Heureusement, ma chouette à toujours un petit creux, et j'ai toujours une réserve de morceaux de viande pour elle dans une bourse.

J'ai balancé discrètement un bout de viande derrière le garde, la réaction s'est pas fait attendre, le rapace était dans le coin et s'est jeté dessus, faisant assez de boucan pour attirer l'attention du garde, qui s'est retourné. J'ai pas réfléchi et je me suis jeté par dessus les caisses pour lui foutre le mouchoir sur la bouche, par derrière.
Heureusement c'était chargé en produit et il est tombé comme une pierre dans mes bras. Silvie avait l'air contente et elle est partie voir par où on pouvait passer, pendant que je traînait le pauvre gars derrière les caisses.

On a vite constaté qu'il n'y avait aucun garde dans la cours - d'ailleurs, quel foutoir ! Des ronces et des lianes énormes partout, le sol défoncé, les maisons sans dessus dessous… c'était pas joli à voir. Bref, les gardes étaient du coté des gars, on était tranquilles.
On s'est quand même fait discrètes pour traverser tout le bordel, Silvie avait repéré une maison plus chic que les autres. Il a fallu grimper, je l'ai aidé sur la dernière pente, et finalement on est arrivé devant.

Tout était fermé, il y avait deux porte, une devant et une derrière. On a toutes les deux commencé à fouiller les alentours, il restait des coffres et du bordel mais rien indiquant l'appartenance à la famille machin, ni rien de valeur. Je suis passée derrière pendant que Silvie fouillait devant - pendant ce temps on entendait un peu de bruit du coté des gars, ça avait pas l'air très apaisé comme situation - mais rien, aucune clé, aucune porte ou fenêtre ouverte.

Mais là, tu salueras mes talents d'observation, il y avait une énorme caisse, pleine de cailloux, au milieu de nul part. J'ai trouvé ça louche, tu t'en doute. J'ai suivi les traces puisqu'elle avait visiblement été déplacée et avait lacéré le sol, ça donnait derrière un arbre.
Là j'ai pas eu beaucoup de mal à trouver une trappe, que la caisse devait cacher habituellement.

Mais c'était fermé par un cadenas. C'est pas mon truc le crochetage, alors je suis allé voir la chef, et j'te le donne en mille : elle avait ce qu'il fallait sur elle ! À croire qu'elle savait déjà tout ce qui allait se passer, c'est pas fou ? Donc elle a sorti une autre fiole et le liquide à complètement bouffé le fer du cadenas. La voie était libre !

Je suis vite remonté sur la muraille - qui était juste au niveau de la maison, pour te situer - où était le reste de la troupe et là, je tombe nez à nez avec deux gardes assommés et attachés au sol, et un autre qui avait l'air terrorisé par Roland - et les Six savent à quel point je le comprends, vu la tête qu'il faisait ! - et Chafe semblait un peu dépité de la tournure des événements.

Je leur ai dit qu'on avait trouvé un truc et qu'il fallait rejoindre Silvie, ils sont descendu après avoir bâillonné le garde. Le pauvre était tout penaud et si décontenancé qu'il m'a fait pitié. Franchement, mets toi à sa place, il vient faire son tour de garde, tranquillement, et là un Norn et un guerrier du genre pas commode lui tombent dessus sans raison !
On est pas des brutes, et il avait déjà vu mon visage - puisque je ne m'attendais pas à le voir en montant - alors je suis allé lui claquer une bise et lui ai donné une petite pièce pour sa peine, histoire de le consoler.

Me regarde pas comme ça, c'était la moindre des choses ! Bref, j'ai rejoins les autres qui avaient commencé à descendre par la trappe et suis descendue en dernière.

Bon. Tu gardes bien en tête tout ce que j'ai fait de génial jusqu'ici, parce que mon potentiel d'utilité s'est vu complètement anéanti une fois descendus dans la grotte. Alors n'oublie pas comme j'ai trouvé un moyen de monter, comme j'ai neutralisé -pacifiquement- un garde,  et comme j'ai trouvé le chemin à suivre ! Parce que ça s'arrête là. Une fois dans la grotte, je suis devenue un boulet.

Hm, donc. C'était un grotte naturelle pas du tout aménagée et très étroite, autant te dire que Chafe devait pas être à l'aise. Y avait des énormes morceaux de ronces qui défonçaient les parois, aussi. On avait vaguement de la lumière, enfin moi j'étais du coté de Roland donc son épée nous éclairait, mais c'est tout. A un moment, Silvie à visiblement repéré un passage, pour moi c'était juste le noir total de là où j'étais, du coup visiblement elle et Chafe sont allé par là, Roland à demandé si on se séparaient et Silvie a confirmé. De mon point de vue, on était de toute façon complètement paumés, et je repérait à peine les autres mis à part l'arme de Roland.

J'ai donc suivi la lueur, notre couloir était particulièrement étroit. Je le sentais vraiment pas, parce que, tu te doute, tirer à l'arc dans un couloir de moins d'un mètre de large, c'est pas franchement une bonne idée, et pour l'espadon n'en parlons même pas.
Au bout de quelques mètres à tâtonner dans ce foutu couloir sombre, étriqué et froid, j'ai entendu quelque chose. Je crois que je l'ai même senti avant de l'entendre, tu sais, comme un mauvais pressentiment. Je crois que Roland l'a entendu aussi, et vu qu'il à commencé à faire ses trucs de prêtre du feu, j'veux dire je voyais qu'il allait se battre MAIS sans son arme, donc ça impliquait forcement du feu.

Du feu dans un putain de couloir minuscule alors que je me trouvais à 30 cm de lui, et que les bruits venaient d'au dessus un peu derrière moi. Autant te dire que je me suis fais aussi petite que possible en me pliant en quatre pour ne pas être dans son champ de tir. Je dois avoir un plan d'avenir avec le destin parce que miraculeusement, il a cramé des genre de skelk mais pas un seul de mes cheveux. J'étais bien contente, tu t'en doute, et on a pu avancer un peu, mais là on a entendu un vacarme pas possible, visiblement il y en avait d'autres, et beaucoup plus, du coté de Silvie et Chafe, qu'on entendait plus loin.

Comme il y avait plus d'espace, le tunnel devenait une grotte, j'ai sorti mon arc. Roland a eu une merveilleuse idée, puisqu'ils craignaient le feu, il allait … faire un truc magique sur mon arc pour qu'il crache du feu ? J'en sais rien, en tout cas il avait certainement de bonnes intentions, mais va savoir comment, il a cramé mon arc. C'est vraiment très étonnant, un arc qui prend feu quand on le met au contact du feu.  Bon, je suis sarcastique là mais sur le moment je m'en foutais, seule la corde est complément morte, le reste sera réparable, et j'avais d'autres trucs à penser. Comme la masse de skelks qu'on entendait quelques mètres plus loin.

Je suis passée à l'espadon -quelle putain de mauvaise idée, dans une aussi petite grotte… mais on fait comme on peut. J'ai du m'écarter un peu de Roland pour ne pas être dans sa trajectoire, et avoir de la place pour me battre… mais j'ai du trop m'écarter, je ne voyais plus grand chose et visiblement il y avait une de ces bêtes au dessus de ma tête, qui n'était pas avec le reste du groupe. Evidemment c'était trop étroit pour que je me défende avec mon arme, j'ai du la lâcher pour protéger mon visage et me suis retrouvé avec ce truc énorme sur la tête qui tentait de me lacérer et de me bouffer en même temps.

Et là, bordel, j'ai encore du mal à y croire, le skelk s'est fait littéralement EMPALÉ par Roland, qui l'a prit en estoc, l'a soulevé et l'a coupé en deux. C'était… immonde, et très impressionnant. Et bordel je suis en vie, pour te le raconter, uniquement grâce à lui ! On peut dire que j'ai une certaine dette, maintenant.

Evidemment, il n'avait pas l'air content, et m'a prié de bouger de là, ce que j'ai fait. Sans armes et dans le noir je sais pas franchement à quoi j'allais servir. D'autant plus que le bruit qu'on a fait a attiré les skelks, qui ont commencé à venir vers nous. En repartant en arrière vers le couloir, j'ai très brièvement aperçu Chafe qui faisait un bouclier au dessus de lui et Silvie, et son bouclier se mêlait à un autre, de feu, que Roland avait du faire pendant que je me déplaçais.

Silvie, elle, avait l'air de planer, elle incantait un truc énorme. J'ai eu le temps de voir ça une fraction de seconde et déjà ils étaient hors de mon champ de vision, j'avais rejoins le couloir et Roland avait fait un genre de barrage de feu entre lui et moi, qui a eu le sympathique effet de faire reculer les Skelks.
J'ai pas vu ce qu'il se passait de là où j'étais, mais je sais qu'ensuite, Silvie a envoyé du lourd. En fait, quand je suis retournée dans la salle, la quasi totalité des murs, du sol et du plafond étaient recouverts de morceaux de Skelks. Je veux pas savoir comment elle à fait ça, mais j'étais bien contente de pas avoir été en plein milieu.

Heureusement elle a pu se relever ensuite mais elle avait pas l'air en forme. Chafe avait étrangement un Skelk sur les épaules, j'ai pas cherché à comprendre. On a grimpé un genre d'escalier naturel et on s'est retrouvé face à une… chapelle ? Un tombeau en court de construction, il y avait la place pour un corps mais pas de corps, un emplacement pour une arme mais pas d'arme. Tout semblait en construction et pas du tout terminé, comme si ça avait été interrompu. Ce qui semble logique vu l'état du fort. Cela dit on a trouvé des traces de passage, quelqu'un était venu avant nous.

On est donc remonté bredouilles. J'y prêtais pas vraiment attention mais Chafe semblait omnibulé par un collier, ils sont donc partis le chercher en sortant et visiblement ont trouvé quelque chose. Moi je suis allé voir si les gardes allaient bien, si ils étaient toujours attachés. J'ai redonné une pièce au type et me suis excusé au nom de tout le monde, histoire de préciser que c'était un malentendu.

Ensuite j'ai rejoins les autres et on est partis par la muraille où j'avais accroché une corde. Chafe est allé déposer un truc chez le vieux du début de la soirée, puis on est partit. Faudra demander à Silvie, mais j'ai l'impression qu'on n'a rien trouvé. Et en plus tout le monde est parti se coucher directement après, tu parles d'une ambiance ! C'est pour ce que je suis là juste après à tout te raconter alors que tu essaye de dormir. He, tu m'entends ?

Revenir en haut Aller en bas
 
[28/07/17] Promenade à Fort Salma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maquette d'un fort de l'empire
» [18+]Plus fort que Renaud et Gérard Majax.
» Sega c'est plus fort que toi (et que ton pipi)
» Petit mais fort !!!
» Qui est le plus fort entre Spiderman, Batman, Thor, Hulk....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte des Oubliés :: ROLE PLAY :: Missions Commanditées-
Sauter vers: