Le Pacte des Oubliés

Guilde RP sur Guild Wars 2
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Le premier Dimanche du mois : Réunion HRP Discord - 21h
Le dimanche : Mission de guilde et réunion RP - 21h

Partagez | 
 

 [Vision 29/03/16] Roland et Balthazar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roland le Vagabond

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/02/2016
Localisation : Dans ton Luc

MessageSujet: [Vision 29/03/16] Roland et Balthazar   Mer 30 Mar - 13:26

Son d'ambiances :

Les membres du pacte venaient de pénétrer le cœur de la caverne. Cette mascarade allait cessée une bonne foi pour toute, Attila, "le mage aux milles visages" se tenait en face d'eux, siégeant sur son trône alors que son regard accompagné d'un sourire carnassier menaçait le groupe d'aventuriers qui était prêt à en découdre.
Soudain, l'obscurité gagne les lieux, Roland ne voit plus personne, il est désormais seul et loin d'être au bout de ses peines...

Les Falaises d'Hantedraguerre, pendant la guerre des trois. C'était il y a plusieurs mois de cela alors que Roland était encore un veilleur, membre de la 9èmes escouades d'assaut de la 23ème compagnie du Croc argenté... Celle-ci avait été envoyée dans les Falaise pour défendre les lieux, soutenue par le prieuré de Durmand. Les draguerres de Kinsbrik et les svanirs étaient le lot quotidien de la compagnie qui avait bien du mal face à la supériorité numériques de l'adversaire.

A chaque jours son lot de combat, son lot de gloires, son lots de pertes... La plupart des êtres saint d'esprits auraient développé des tares psychologique sous l'horreur des ces batailles, mais le doute et la peur n'étaient pas permis, ils étaient les veilleurs et même s'ils vivaient un cauchemar, tous savaient qu'ils devaient se battre pour que ce dernier prenne fin.

Plusieurs semaines ils endurèrent la dureté de ces lieux, son froid, sa faune, ses dangers... Et c'est finalement l'avant dernière bataille qui apparut sous les yeux du prêtre. L'ultime assaut contre la citadelle de glace d'un clan de svanir mené par Gorlif l'impitoyable.

Ce jour-là, la tempête s'était levée, plusieurs chamans svanirs s'étaient rassemblée pour déchaîner les éléments sur les veilleurs qui malgré le sous-nombre et la peur garda ses positions et avança vers l'ennemi, soutenu par l'artillerie et le tank draguerre remis en état par Hector.
Mais rapidement, c'est la débandade... Les vagues répétitives des svanirs ont raison de la formation, le sang fusent dans les rangs, un humain vient de tomber devant Roland, un loup couvregivré lui arrachant fermement la jugulaire alors qu'il tendait encore sa main vers le prêtre de bataille, la paume ouverte et les yeux larmoyant..
Puis le sang, la chair corrompue, elle fuse de partout, plus rien n'a d'importance, plus personne ne combat, d'ailleurs, cela n'a plus rien d'un combat, la survie prime désormais...

Soudain, une ouverture se fait, c'est le char d'assaut, il est lancé à vive allure dans les lignes ennemis avant de s'encastrer dans les portes de la citadelle, dans une immense explosion qui aura raison de beaucoup de troupes... Hector le pilotait, il n'était pas des plus aimables, il n'avait rien d'un philosophe ou bien d'un poète.. Mais à ce moment précis, Roland fut touché par son sens du devoir et surtout du sacrifice, cet acte fut le déclencheur pour beaucoup qui hurlèrent à la vengeance et chargèrent dans les dernière lignes ennemis, galvanisés par le martyr cuirassé et s'engouffrant rapidement dans la citadelle, atteignant enfin leur cible.

Gorlif était là, du haut de ses 6 mètres de haut, le corps et l'esprit corrompu par le dragon des glaces à un point inimaginable... S'il avait gagné la folie du dragon, il en avait aussi acquis la force. Une force impressionnante qui eut raison de plusieurs assaillants avant que la magie élémentaire de Cilacia et la puissance de frappe de Roland n'eurent raison du colosse...
Ce fut une grande victoire, mais aussi une grande défaite pour la 23èmes compagnie qui, en ce jour funeste, perdit un nombre bien trop conséquent de soldats.

La vision s'efface lentement, laissant place cette fois-ci à une lumière aveuglante, et un individus d'acier et de feu en face de Roland. Ce dernier, éprit d'une soudaine crise face au choc psychologique enduré ne put réagir quand son adversaire le balaya sur le côté de ses bolas de feu. Le berserker s'écroule sur le côté avant de se redresser, galvanisé par sa haine, faisant donc front à celui pour qui il voue sa vie et ses combats.
Balthazar, seigneur du feu et du courage, souverain du champ de bataille, parangon de la gloire par le sang et les armes. Il se tenait droit, faisant tournoyer des bolas incandescente qui sifflaient d'un air menaçant alors qu'elles se rapprochent dangereusement du prêtre.

Roland fit face, à de multiples reprises, mais le résultat pour chaque tentative fut la même : Il frappait, puis subissait une contre-attaque toujours plus puissante à chaque fois, agrémenter de commentaires qui finirent presque par semer le doute dans le cœur du guerrier.

Tu n'es pas digne!

Ce furent ici les dernières paroles de cette vision impitoyable qui finit par disparaître avant de laisser place à la caverne...

Le véritable combat allait désormais commencé.


_________________
Il n'existe que trois êtres respectables : le prêtre, le guerrier, le poète. Savoir, tuer et créer.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Vision 29/03/16] Roland et Balthazar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Imprévus au Manoir Oblivion [RP Xyméréj, Balthazar, autres]
» 2012 de Roland Emmerich
» Article d'une vision sur l'arcade
» [Tuto] Comment augmenter le champ de vision ?
» [Cinema] Roland Emmerich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte des Oubliés :: ROLE PLAY :: Dossiers Archivés :: Dossier : Attila-
Sauter vers: